DSC04498

DSC05312

DSC05762

IMG_20180916_143045

IMG_20180916_144221

DSC04499

DSC04912

DSC04913

RLZ_2018_JPC2 (118)

Wilfried Jean Robert et moi avons pris le départ du roc lanzagais cette année

Au camping je retrouve des têtes connues et puis les copains comme Vincent de Cahors, Shupa le vendéen, Freddy82...., Géraaaaard......

Départ 8h15 de Lanzac pour 100 km et 2600 de d+

un café, retrait de la plaque de cadre, on sort le vélo, ça discutte un peu de ci de là et puis c'est le départ façon rando silex ou 24h du mans c'est selon 

le temps est parfait, il fera chaud à partir de 13 h seulement, frais au départ j'aurais supporté les manchettes

je pars dans les derniers, absolument pas certains de mon état de forme vu mon faible kilométrage depuis le début de l'année (1500 km de vtt?)

la longue bosse de grézelade souvent descendue pour la transsoullaigaise, en début du parcours, me permet de remonter une bonne cinquantaine de concurrents sans me mettre dans le rouge, je sais pas trop où j'en suis mais chaque km avalé me rassure un peu sur mon état de forme et puis j'adore ce terrain, je suis un peu chez moi ici, ces chemins tant de fois empruntés depuis 25 ans et qui m'ont fait aimer le vtt... c'est génial tout simplement

Ensuite c'est de la gestion d'effort, on atteint une belle descente technique sur la piste qui rejoint l'a20 aprés la combe des fages ou beaucoup passent à pied et m'obligent à m'arrêter, puis 1er ravito au Bastit st hilaire, ce superbe lieu-dit qui a failli finir rasé par l'autoroute. Je trace ensuite pour remonter sur calés par la longue combe réguliére en sous bois qui se monte facilement, un arbre en travers oblige tout le monde à poser le pied

pas mal de VAE nous ont doublé jusqu'ici, avec leur bruit de moulin à café si caractéristique 

Descente des 13 virages, pas encore trés à l'aise sur le vélo, j'ai pas trouvé le "flow" pour le moment, je veux surtout assurer pour ne pas pincer ou déchirer un pneu, passage au pont de la peyre par le trés beau sentier en bordure de l'ouysse, sentier des buis ou de ce qu'il en reste plutôt jusqu'à st sauveur, puis cabouy, le gouffre de poumeyssan et l'échine de l'ane pour rejoindre le 2éme ravito à allure soutenue: j'ai pas mis strava car mon portable beug mais je pesne que je suis pas loin du KOM sur cette montée, je l'ai rarement montée aussi vite :-) Arrêt au ravito, coca et bananes, puis descente assez technique en hard tail de l'échine de l'ane (la plus belle du parcours pour moi), remontée jusqu'au carrefour de la route de couzou et du gr46, puis partie roulante sur le causse de fouysse l'aze  ou j'améne dans mon sillage 3 ou 4 mecs à 30 de moyenne jusqu'au parking du moulin du saut en passant par l'igue de biau, on remonte à 18.5 de moy voire un peu plus

sentier en balcon au dessus de l'alzou, descente de la marche avec ces virages en épingle, je reste prudent pour ne pas me vautrer jusqu'à tournefeuille, le gars avec qui je roule me distance dans cette partie, il descend mieux que moi

une partie de gr6 en fond de canyon et remontée sur la causse rive droite de l'alzou par un des sentiers des meuniers

le vélo marche super fort, c'est un avion, joueur, assez stable, hyper nerveux: un régal, et la transmission 11v xt 11/46 , si elle n'a pas le raffinement du eagle sram, est suffisamment polyvalente pour monter partout et rouler assez vite sur le plat ( 32x11, tu peux rouler à 35 sans trop mouliner)

ravito à Roca, arrêt bref et c'est reparti pour la partie la plus roulante du parcours, sentier de la falaise, descente pas terrible sur piste en castine vers la carriére pour rattrapper le sentier du col de magés: les jambes répondent bien, les bosses s'avalent sans souffrance, j'en suis meme étonné et me dit qu'il va falloir temporiser car je ne tiendrai pas à 18 de moyenne jusqu'au bout!

le gr6 jusqu'à belcastel, trés roulant, aurait pu faire remonter la moyenne encore de 1 point, mais je décide d'attendre deux gars un peu en retrait pour faire des relais, finalement je les améne jusqu'à belcastel à 24/25 km/h en moulinant pour récupérer un peu ( avec le recul j'aurais du rouler plus fort, la suite me le démontrera) 3éme ravito au pied de belcastel, Gérard est là, sur le 66,faut pas trop trainer, on remonte le goudron du restaurant pour rattrapper le sentier des écoliers au dessus de l'ouysse, on roule avec un gars de Gourdon qui va pas mal, puis belle descente en S, passage dans les jardins de la treyne, remontée sur le pech de pinsac où on double pas mal de randonneurs du 66 km

4éme ravito avec la bif 82/100, nouvel arrêt coca banane on change pas une recette qui marche

on attaque les 22 derniers km avec la descente technique et superbe du pech de pinsac, à cette moyenne, je bouclerai en 5h45 le 100, ce qui me surprend et m'invite  à lever le pied... la remontée, je la connais, elle est dure (meme si elle n'a rien à voir avec les côtes inhumaines de mon terrain d'entrainement autour de Saint Céré :-))

on redescend ensuite sur blanzaguet, descente à toc tout en gérant et essayant d'être propre car les races king 2.2 à 600 gr piéce sont trés fragiles et m'obligent à en garder sous le pied quand ça tabasse! avec l'intense, je serai passé à mach 2 la dedans :-)

et là ce que je redoutais arrive! la crevaison, pile au moment ou tu commences à puiser dans tes ressources et à t'arracher pour finir ... gros coup au morale..... je repars dégouté et monte les roc de monges un peu résigné... et sur un faux tempo....

la fin est pas facile, avec pas mal de ziguigui au pied grand au dessus de st sozy: par contre c'est beau! j'adore cette partie 100% single

un doute sur le balisage m'oblige à m'arrêter et à demander à des gens qui picnic si ils ont vu passer des vtt: oui!

Il y a pas mal de route pour mouliner....on passe sous l'a20 et on remonte sur le gr6 pour replonger sur Lanzac

pas de crampes, les jambes un peu lourdes sans plus, mais surtout un peu stone d'avoir gaché cette fin de rando à cause d'un choix de pneu un peu optimiste.... 

je franchis l'arche gonflabe et termine en 6h09 avec une bonne dizaine de minute perdue et un gros coup au morale qui se quantifie pas en terme de perte de temps mais qui doit jouer aussi sur la moyenne finale

content de moi, d'autant que les gars de devant ( 10 1er) sont vraiment des gros gros rouleurs intouchables....

ça roulait fort, c'était excellent de se mettre une bonne cartouche avec des clients pas venus pour étendre du linge :-)

avec le retour d'expérience, l'an prochain, je prendrai 2 l d'eau au lieu d'1l5, des pneus neufs un plus solides sur les flancs bien que le parcours soit roulant et je me préparerai mieux si j'ai le temps :-)

sinon, pour résumer un peu tout: l'organisation est militaire, chacun à son role, l'accueil est excellent, le balisage parfait ( et baliser un 100 c'est un boulot de malade) , pour 12€ on a un t shirt et un petit repas à la fin + 5 ravitos! c'est de la prestation haut de gamme pour un tarif plus que raisonnable

bien sûr le parcours pourrait être un poil plus soigné avec plus de single, moins de route et de pistes mais on peut dire merci à Ghislain et sa bande de nous organiser un raid comme ça dans la région et souhaitons que ça continu, car c'est un boulot énorme de préparation et de mobilisation

à l'an prochain sans nul doute et merci encore à toute l'équipe de Lanzac pour cette rando qui est devenue en peu de temps la plus grosse du Lot

tdimanche (260)

RLZ_2018_JPC0 (13)

RLZ_2018_JPC0 (14)